Manche  (50)
Agon-Coutainville
Agon Coutainville
     Le nom de la localité est attesté sous les formes Agons en 1027 et Agon en 10562.
     Le toponyme Agon peut représenter la fixation d'un anthroponyme germanique tel qu'Ago ou Agon2, pris absolument sans affixe, ni appellatif, ou d'un mot gauloisdérivé de la racine ak- évoquant une pointe ou une butte3. Aucun spécialiste n'a cependant pensé au vieux norrois *Agi, attesté en vieux danois Aghi et en vieux suédois Agi, ainsi que sous la forme latinisée Ag(h)o4. Il convient aussi bien que le germanique occidental Ago, et il semble se retrouver dans Acqueville (Manche, Agueville jusqu'au XVe siècle).

    Le toponyme Coutainville y a été ajouté en 1965 et est attesté sous les formes Constantis villa en 1035 - 1060 et Costainvilla 11585. Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -ville au sens ancien de « domaine rural », précédé d'un anthroponyme comme selon le cas général. Coutain- représente peut-être le nom de personne germanique Kotto (féminin -ane)6 ou scandinave Kolsteinn3. Les formes anciennes s'opposent cependant à ces deux interprétations et il aa aa
faut sans doute y voir un nom de personne gallo-roman Constans ou Constantius7, d'origine latine et que l'on retrouve dans les noms même de Coutances et de Cotentin.
Le gentilé est Agonais-Coutainvillais.

Au Moyen Âge, le roi Richard Cœur de Lion aurait débarqué dans le hameau de Coutainville en route pour la troisième croisade. De même, Jacques II
(d'Angleterre) y serait passé lors de son exil (d'où le nom de la rue du Roi Jacques près du centre). La foire d'Agon établie par Jean sans Terre, était comparable jadis à la foire de Beaucaire. Pillée plusieurs fois par les Anglais, la foire fut transférée à Guibray.
     Au XIX° siècle, dans son port avaient lieu de nombreux armements au long cours et partaient de nombreux navires pour la pêche de la morue au banc de Terre-Neuve.
      Entre 1914 et 1918, Coutainville accueille un hôpital destiné à recevoir des soldats français en convalescence. La commune va perdre 77 de ses enfants pendant le conflit.
     En 1940, le village est occupé par une garnison composée d'Allemands, remplacés fin 1941 par trente Géorgiens.   
   
 Le 25 avril 1944, un avion allié en mauvaise posture poursuivi par un avion allemand lâche deux bombes sur le centre de Coutainville, en faisant trois morts : M. Paul Léonard, ferronnier (meilleur ouvrier de France), M.et Mme Jeanne, propriétaires de la pension de famille Les Trois Pavillons. La libération de la ville a lieu le 28 juillet 1944, avec l'arrivée des Américains du 106th Cavalry Squadron. Deux Géorgiens sont tués par la
Résistance guidant les libérateurs. La nuit du 28 au 29 juillet, les Allemands tirent sur Coutainville des obus qui heureusement tombent dans le marais près du champ de courses, seules des vaches sont tuées. Le lendemain, elles sont débitées pour ravitailler les habitants et les réfugiés.
     Le 3 août, trente-deux résidents s'engagent dans la 2e division blindée du général Leclerc stationnant à Mobecq. Deux de ces volontaires tomberont
durant les combats de l'Orne.
Le château d'Agon, des XVIIe et XVIIIe siècles.
Le manoir de Coutainville (XVe siècle), inscrit au titre des Monuments historiques22.
Trois châteaux notoires, dont le château de la Noë-Chesnaie, les Pins, de la Flague.
L'église Saint-Évroult d'Agon, des XIIe et XIIIe siècles.
La chapelle moderne Notre-Dame-des-Flots, à Coutainville plage. Cette église fut agrandie, la partie la plus récente est décorée de vitraux, l'un est signé Mauméjean.
Le monument commémoratif dédié à Fernand Lechanteur, dialectologue et poète.
Le sémaphore de la pointe d'Agon.
Le havre de Regnéville (estuaire de la Sienne).
Une curiosité vue cet après midi. Une femme vient de Jersey pour accoucher en France en cachette de son mari.
http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a011288085766hKzMnV/e87a84a427
page 219 / 329


Baptême



Le vinght septième jour d'avril 1767 nous à été
présenté un enfant mâle par françoise Nicoles
veuve de Jacques Raintrey accoucheuse demeurant en
cette paroisse et par marie anne adelve femme
de jean françois gobilet. La adelve qui nous
rapporte que le jour d'hier sur les cinq heures du soir
une femme à elle inconnue accompagné de deux
hommes aussy à elle inconnus entrèrent chez elle et
lui demandèrent quelques secours dont ils auraient besoin
disants qu'ils venaient de débarquer de la gabare de
charles Nicole qui les avait passé de l'ysles de gersey en cette
paroisse que muë de charités pour ses personnes
fatigués elle leurs avoit donné les secours dont elles auraient
besoin que catherine fossard de la paroisse du pont milot
election de Caën fille de guillaume et de marie auvray de
la paroisse de dompierre ayant épousé gilles Lainés fils
gilles protestant de la famille de mortain voyageur de
france en angleterre ainsy que la fossard a déclaré
elle même ces choses à la adelve, s'étant trouvé mal
après avoir mangé a demandé un lit qui luy fut
accordé que les deux hommes inconnus se sont
retirés disant qu'ils passeraient à Coutances, raporté la
adelve qu'au milieu de la nuit son mari et elle avait
entendu pleurer un enfant qu'étant elle au lit de
la catherine fossard ainsy quelles a déclaré se
nommer elle leur avoua quelle avoit accoucher que
sur le champ on est allé chercher la dite françoise
Nicoles accoucheuse qui a donné les soins necessaires
à la mère et à l'enfant qu'on nous présent auquel
nous avons administré le Saint baptême qui
a été nommé Jean françois par marie Le
Batteur fille de Jacques de la paroisse de Camptour
agée de seize ans journalière qui a declaré ne
savoir signer. La ditte catherine
fossard ayant en outre déclaré à la adelve
quelle est venue en cachette de son mary en
france de l'isles de gersey pour que son enfant
recût le baptême que son mariage a été fait
avec le dit Lainé à la paroisse de Joseph à m'isles
de gersey ou est actuellement son mary, les
quelles depositions nous sont certifiés véritables
par la ditte adelve à nous pierre Nicole vicaire
de la paroisse d'Agon qui avons administré le Saint
baptême au d jean françois en présence des soussignés
et de françoise Nicole qui a déclaré ne savoir
signer
Retour accueil
Retour tableau 003
page précédente page 33 Page suivante