Orne   61
Mesnil - Brout
De Michel Meriel
Mesnil Brouit
Mesnil, transformé en Ménil au début du XIXe comme tous les Mesnil de l'Orne par la volonté d'un préfet de ce département, signifie en ancien français «
domaine rural ». René Lepelley attribue l'origine de Broût à un patronyme ; Albert Dauzat reste plus réservé et la considère obscure3,4.
Le gentilé est Bérouldin.
Église Sainte-Madeleine du XIXe siècle.
Plaque de cocher.
GAIA 9 : moteur de recherche
image 9


Le dimanche 26 juillet 1705 nous soussihné curé du mesnilbrou avons

procédé à l'adjudication des cierges pour la fete de la Magdeleine
prochaine, après avoir entendu les enchères d'un chacun nous
avons adjugé les cierges de cire blanche et celuy de la regne
à Magdeleine Fessard fille d'Adrien à deux livres de cire
blanche  présence de leurs parents.
Un acte aussi envoyé par Michel Meriel mais datant de 1737
Le Ménil-Broût
http://archives.orne.fr/mdr/index.php/docnumViewer/calculHierarchieDocNum/376598/1057:358119:371749:376598/900/1600
 page 20 et 21 voyez toutes les réfection que ce curé a fait en encore il manque la fin
Année 1737


J’écris ce qui suit pour less successeurs qui viendront
Après moi, J’ay soussigné Jacques Levaseur pbre et curé
Du Menilbrout originaire de la paroisse de Longuenoë ayant
Pris possession de la cure du Menilbrout en 1734 qui … ?
Au jour et feste de la Madeleine après avoir deservy
Depuis Pâsques en ladite année jay succédé à Me Gerard
Lecharpentier a qui jay eu l’obligation d’avoir travaille avec
Moy a bien des choses que les prédécesseurs avoient négligé
Surtout ayant fait bastir un pressoir et lestable a cotte
Et bien cultivé les terres du temporel mais qui avoit
Au surplus laissé tomber tous les batiments en ruine ce qui
M’a obligé à faire ce qui suit
Jay premièrement fait relier tous les livres de l’église
Qui estaient absolument ruinés jay fait reffaire un nouveau
Confessional jay ensuite fait faire un devis pour ll’église le
Presbytere dont loriginal est a la subdélégation a Sées
Se montoit a 1523 livres ; d’autant que le presbytere et
L’église etoient dans une forme très irreguliere jay fait après
Toutes ces choses au dela du devis a mes frais jay fait reffaire
Le tabernacle et dorer jay acheté et fait dorer les chandeliers
Et caissons à fleurs a mes frais jay acheté a mes frais les deux
(Deliants ?) d’hotels jay fait faire le (?marosesme) d’hautel et les
Credences jay fait acheter la bannière et le daix jay fait ( ?)
Le chœur et paver le chœur et la nef fait faire le plafond de
La nef et du clocher, changé de place les fonds batismaux fait
(… ?...) et blanchir l’église a colle et a craye jay fait refaire
Prèsqu’a neuf tous les batiments par le devis mais jay faite
A mes frais la cuisine qui faisait dans la petite salle ay fait (changer ?)
Le four fait batir le four et la cheminée jay fait faire la cheminée
De la salle et le pignon avec les planches jay fait
Aussi reffaire tous les planchers et les (… ?...) reffaire aussi

Terminé.
Pas vu la suite mais dans quel état a-t-il du trouver la cure ?

http://archives.orne.fr/mdr/index.php/docnumViewer/calculHierarchie
DocNum/376600/1057:358119:371749:376600/900/1600


image 57


La croix de pierre de taille qui est
Dans le ciletière fut plantée le 20
Décembre 1788 et la benediction en fut
Faite le lendemain dimanche fête St Thomas
A l’issue des vêtres par moi Desprières curé
De ce lieu, le sieur Jean Hardouin etant
Trésorier
Le bénitier en forme dee coquille qui est enclavé
Dans le mur de coté droit en entrant fut placé
Le même jour
Les quatre stales qui sont dans le chœur furent
Placées dans le courant de septembre de la même
Année
Ce fut JEAN Guiroché qui se chargera de faire faire de tous les
Ouvrages pour la somme de cent quatre vingt
Livres
La croix et le bénitier furent tirés des carrieres de
Condé
retour accueil
retour tableau 0003
page précédente Page 86 page suivante