L'Orne 61
Domfront



La commune comporte également trois édifices recensés à l'inventaire général du patrimoine culturel :
• Le moulin à farine30, qui a cessé son activité après 1926.
• Le jardin du château fait l'objet d'une étude de pré-inventaire au titre des jardins remarquables.
• Le jardin de la Collière fait l'objet d'une étude de pré-inventaire au titre des jardins remarquables.
Domfront est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le 1er janvier 2016 une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Domfront-en-Poiraie1.
Elle est peuplée de 3 486 habitants
Le nom de la localité est attesté
sous les formes Donnifrontis, Damfrontis vers 1020, Domus Fronto en 10633.
L'église catholique, avant d'utiliser sanctus pour honorer les saints, a longtemps utilisé dans ce but le latin dominus (« seigneur »). Dominus aboutit à Dom-4. Le personnage vénéré est Front de Passais (Fronto3), ermite du vie siècle.

Le gentilé est Domfrontais.
En 1010, Guillaume de Bellême fait construire à la cime du rocher un premier château en bois, le château, formé de « quatre grosses tours avec des fossés profonds taillés dans le roc », dont la « principale issue était au midi ; deux portes en fer et une claie en fermaient l'entrée »5.
En 1092, Henri Beauclerc, troisième fils de Guillaume le Conquérant, érige sur l'éperon rocheux
un château fort en pierre avec son puissant donjon de forme quadrangulaire et la chapelle Saint-Symphorien, prieuré de l'abbaye de Lonlay6. Henri Beauclerc deviendra par la suite roi d'Angleterre en 1100, puis duc de Normandie en 1106 et Domfront devient alors une place forte royale. Henri II Plantagenêt et Aliénor d'Aquitaine, Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre y séjournent. En août 1161 y nait Aliénor d'Angleterre, future grand mère de Saint Louis6.
Après la conquête de la Normandie par Philippe Auguste en 1204, la place forte devient capétienne6.
Pendant la guerre de Cent Ans, le château est occupé par les Anglais de 1356 à 1366 et de 1418 à 1506.En 1574, le chef huguenot Montgomery y fut capturé lors du siège de la ville, prélude à son exécution en place de grève par Catherine de Médicis. En 1608,

le château est démantelé sur ordre d'Henri IV.
Domfront fut chef-lieu du district de Domfront sous la Révolution puis devint chef-lieu de l'arrondissement de Domfront.
En 1863, Domfront (2 909 habitants en 1861) absorbe Saint-Front (2 252 habitants).Domfront compte cinq édifices protégés au titre des monuments historiques :
• Le château médiéval de Domfront (donjon, remparts, prieurale) fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1875
• L'enceinte de la ville fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 9 avril 192922.
• L'église Notre-Dame-sur-l'Eau23, église romane du XIe siècle, fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840
• L'église Saint-Julien25, construite de 1924 à 1933 par l'architecte Albert Guilbert (un exemple en France d'architecture religieuse de style néo-byzantin utilisant le procédé de béton armé Hennebique) fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 25 mars 1993. En raison des dégradations du béton, elle fut fermée au public en 2006. Après les travaux de renforcement des arcs qui soutiennent les 1 500 tonnes du clocher de 55 mètres de haut, l'église fut rouverte en 2013

• Le manoir de la Palue, du XVIe siècle, fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 30 mars 1976.
Mariage d"un prisonnier Domfront 1681 page 229
Le 6e jour de mai 1681 ont été épousés dans l'église St Julien
par maître Thomas prêtre, la personne de hector Bigeo(n) masson
de la paroisse de Champsegré (en fait Champsecret) prisonnier aux prisons de
cette ville et de Barbe Deschamps de la paroisse de la
Sauvagère (en) vertu de (?) envoye? le révérend official du mans au
siège dudit Domfront [il semble y avoir un official du diocèse du Mans pour le Passais, partie excentrée du diocèse] en date de ce jour portant
dispense de bans attendu la prison dudit bigeon; ce fait en la présence de leurs parents et amis et de Guillaume Daligaut (mégissier)
de guille morel dudit domfront

Re baptisé

Le treizieme jour de ja nvier 1633 a esté apportée a l’église Jeanne fille
De Mathieu Launay et de Barbe Morin sa femme laquelle avoit esté baptisée
Cy devant le quatriesme jour de décembre de l’année précédente par Olivier --------
Dans le peroil de mort et les cérémonies du baptesme lui avoient été conférées par
Maistre Julien Labbé ptre le mesme jour et an mais parcequ’on a remarquee
Dudit peril par l’-------- qu’on a faict dudit baptesme que ledit baptisant
Avoit en prononçant les paroles faict sur la mort un signe de croix sur le front de
Cette enfant avec son doigt trempé dans de l’eau bénitte ainsi qu’il a assuré
Et que mesme une fememe qui y étoit présente avoit attestéé qu’il n’avoit pas
Dit ces paroles je te baptise les docteurs de sorbonne ayant été consultez sur la
Validité du baptême par Monsieur des Villettes Ponchart offfficial et curé de
Domfront ils ont cru qu’il avoit beaucoup de doute sur ce baptême et qui
Falloit le réitérer sous condition ce qui a été faict ce jourd’hui par moy soussigné
Vicaire en cette paroisse en présence de Maitre Julien Labbé pretre et moi
Jean Pernelle aussi pretre en ladite paroisse qui ont attesté cedit acte le
mesme jour et an que dessus
retour accueil    
retour tableau 0003    
page précédente page 119 page suivante