Haute Saone   70
Montot 
     Montot est un village gallo-romain (dans le patois du pays petit mont) situé, comme son nom l'indique, sur un petit mont qui domine la rivière du Salon à 15km au Nord de Gray.
    Vu du côté du Salon, Montot a l'aspect d'un ancien village qui lui vient de ses maisons couvertes de lave
L'église, bâtie en 1606 sur l'emplacement d'une antique chapelle dépendait du manoir des comtes de Beaujeu. Elle dispose d'un clocher carré à toit bulbeux et d'un magnifique retable.
     Église de l'Assomption du XVIIe siècle avec retable. Elle a été construite en 1606 sur l'emplacement d'une
 ancienne chapelle.
    La première église a été incendiée au début su 17e siècle, siècle qui fut une période de guerres, de pillages, d'incendies, mais aussi de famines et de peste pour la Franche-Comté.    Une nouvelle église, typique de la Contre-Réforme, fut construite en 1689, de forme rectangulaire, en grès des Vosges.
     Un magnifique retable baroque du 17e siècle, en bois sculpté, polychrome et doré, est adossé au chevet
plat du chœur.
     Un calvaire est adossé et suspendu à l'intérieur, au-dessus d'une porte latérale.
son château fort érigé en 1549.  La paix revint en 1679 quand le traité de Nimègue rattacha la Franche-Comté à la France de Louis XIV.
    deux lavoirs datent du 19ème, entièrement restaurés et à l'architecture typique franc- comtoise.
     La Fontaine-Abreuvoir où l'on peut pique-niquer
vers le Tertre de Montigny.
     La Fontaine du Moulin après le Pont de pierre à 7 arches, toute rénovée.
Un puisard (architecte Louis Moreau) construit en 1829, unique décoré d'acrotères à plein cintre et d'une niche en cul de four.
Le barrage sur le Salon.
Le Pont Rouge.
Le Donjon du château féodal.
Lavoirs.
Château du XVe siècle.
Les photos : site : Krakitos — Travail personnel
http://archives.haute-saone.fr/ark:/77977/vta5b2dfa0234aea01b/daogrp/0/53 


Marie fille de la veuve anne lomier demeurant

a Montot et dont le Sr jean dubois cavalier mare
chal ferrant dans la compagnie de le vignon
cavalerie, regiment de Tallerand, se reconnoit le
pere par billet sous seing privé, écrit et signé
de sa main, étant en quartier d'hyver a Donchery
proche Sedan, lequel acte restera attaché a nos
registres; lade marie née a montot le sept may
mil sept cent cinquante sept, baptisée en l'église
dud lieu, le lendemain; dont le parrain est jean
taule fils de jean françois taule labr dud lieu,
la marraine marie baulard illeteré fille de pierre
baulard labr dud lieu, et ont signé


Mais le plus intéressant est que le curé a conservé la reconnaissance de paternité:
<http://archives.haute-saone.fr/ark:/77977/vta5b2dfa0234aea01b/daogrp/0/54
Monsieur le curé je sertifie et reconnois que lanfant
qui nestras de anne Lomier - qui est une de vos paroissienne -
je le reconnois pour le mienne je vous pris que sises
un éfait de votre bonté de le batissée au nom de jean du
bois et non point au nom de pere in connu j'esperre que
avec laide du Seigneur nous le légitimmeront et nous
réparreront la fote que nous avons commis et vous
aubligeré celui qui est monsieur
Votre très humble
aubaissant serviteur
jean dubois
Retour Accueil
retour tableau 0004
page précédente page 6 page suivante